sportif

À la fois navigateur et ingénieur, Benoît est un skipper volant multi-support. Son désir constant d’innover lui permet de naviguer sur des bateaux de hautes performances : Moth International, Classe A, Class C, ETF26, Iceboat, Ultime, …

LA RETROSPECTIVE DE MON ANNÉE SPORTIVE 2019 EN VIDÉO : 

DN – Iceboat 

Le DN c’est la glisse à l’état pur : un char à voile sur la glace. C’est un support extrêmement rapide (record du bateau à 135km/h !) qui nécessite une concentration et une excellente réactivité. Participer au circuit international de la série permet d’entraîner son cerveau à réagir à vitesse accélérée. Techniquement, le gréement est auto régulant en travaillant en souplesse, quelque chose d’assez unique et très inspirant.

Moth International

Le Moth International est le dériveur le plus rapide du monde, qui a démocratisé la pratique du foil en compétition. La jauge ouverte permet l’innovation et ses performances impressionnantes attirent le gratin du monde de la course à la voile : les polaires de vitesses atteintes sont celles des trimarans Orma de 60′ ! 

Son instabilité rend la navigation et son apprentissage difficile, pour une classe de haut niveau qui progresse en moyenne d’un noeud par an grâce aux travaux de développement effectués par les coureurs de toute la planète.

Benoit s’est classé 7e aux championnats du monde 2018 et s’impose en tant que premier Français depuis 2015.

Classe A 

Le Classe A c’est le catamaran solitaire à foil de référence. On y retrouve à la fois développements techniques et un circuit international avec un très bon niveau. Le Classe A navigue sur « quatre points » : les deux foils avant et les deux safrans à la manière du Nacra 17 des Jeux Olympiques. 

Benoit fut sacré champion de France de la série pour son coup d’essai en 2018 et est actuellement 13e mondial.

Easy To Fly

L’ETF26 est un catamaran à foil en « L » revêtant la même architecture que les bateaux de la Coupe de l’America 2018 (actuellement SailGP). L’intérêt de l’ETF26 pour Benoit est de coordonner l’équipage de 3 personnes sur un bateau plus grand à l’architecture et l’inertie différentes.

Ce bateau est également un excellent support de relations publiques avec les partenaires ! 

L’équipage d’ABC Ville de Nice de Jean-Pierre DICK avec Benoit à la barre a remporté les ETF series en 2018 et monte sur la seconde place du podium en 2019.

ultime

« C’est ce qui se fait de mieux », le rêve de Benoît : faire le Trophée Jules Verne – tour du monde en équipage sur un Ultime. Naviguer sur ce support le rapproche un peu plus de son objectif. Parcourir les océans à la vitesse d’une voiture reste une expérience unique, et la navigation en équipage est un bon levier pour progresser sur la coordination et la communication à bord. Ce sont des bateaux qui défrichent le monde de la course au large, où tout est encore à faire, et pour Benoît qui réfléchit souvent « hors du cadre », ce bateau est une opportunité exceptionnelle.

Class C

L’intérêt du class C résidait dans l’utilisation de son aile rigide. Benoît a eu la chance d’être appelé pour barrer le mythique « Cogito » d’Axon Racing de Benoît Morelle lors de la Little Cup 2015 (championnat du monde de Class C – anciennement Petite Coupe de l’America).

Cette expérience s’est soldée par l’accès à la finale contre Groupama de Franck Cammas et Louis Viat et un titre de vice-champion du Monde sur un voilier de 21 ans !

En terme de progression technique personnelle, l’utilisation de l’aile rigide a été très enrichissante notamment pour mieux comprendre les sensations de traînées aérodynamiques du gréement. 

Mini 6.50

Son premier amour, son rêve d’enfant.

15 ans de rêve, 2 ans de projet, une étape record de 4000 milles nautiques en solitaire de 18 jours sans communication, une toute première transatlantique, et… une première grande victoire

Deux ans de découverte du large et du solitaire pour celui qui, avant de se lancer, n’avait passé qu’une seule fois 4 jours en mer ! Ce fut également l’application directe de ses recherches en souffleries sur les voiles de Mini à l’Université d’Auckland avec la confection d’un jeu de voiles sur-mesure aux performances convaincantes.

Une aventure à l’intensité exceptionnelle et une réussite qui a lancé sa carrière de skipper professionnel.

 

🏆 Palmarès

2️⃣0️⃣1️⃣9️⃣

Iceboat

32ème championnat d’Europe de DN (rond Or)

Moth International

17ème au championnat du monde – Perth, Australie

3ème au national Anglais – Weymouth, UK

7ème au championnat d’Europe – Lagos, Portugal

1er au national moth – Cazaux, France

Classe A

 13ème au championnat du monde – Weymouth, UK

Ultime 

4ème de la Fastnet Race sur ACTUAL LEADER d’Yves Le Blévec

 

2️⃣0️⃣1️⃣8️⃣

Moth International : 7ème 2018 championnat du monde / 5ème 2018 Championnat d’Europe / 1er français depuis 2015 

Classe A : Champion de France 2018

Easy To Fly (ETF26) : Vainqueur des ETF séries 2018 en équipage (barreur) sur ABC Arbitrage – Ville de Nice de Jean Pierre Dick

2️⃣0️⃣1️⃣7️⃣

Vainqueur • « The Bridge 2017 » 

Course transatlantique en équipage (6 personnes) – Maxi Trimaran MACIF 100’

St Nazaire, France 👉🏼 New York City, USA

2ème sur l’Armen Race

Course en ULTIME avec François Gabart

2️⃣0️⃣1️⃣5️⃣

Vice Champion du monde • Classe C

Barreur de Axon racing lors de « The Little Cup », Genève, Suisse

2️⃣0️⃣1️⃣3️⃣

Vainqueur • Mini Transat 2013

Course transatlantique en solitaire en Mini 6.50, sans communication ni assistance.

Douarnenez, France 👉🏼 Pointe à Pitre, Guadeloupe