Mondial DN – Jour 2 🇸🇪

Mondial DN – Jour 2 🇸🇪

Aujourd’hui l’eau de pluie qui recouvrait hier le lac a gelé pour nous laisser une belle surface bien lisse et sèche, pour mon plus grand plaisir. Bon, à certains endroits la nouvelle couche de glace emprisonnait une couche d’eau pas encore gelée (on appelle cela de la « double glace ») ce qui peut être dangereux pour nos patins quand la première couche cède et tord la planche… Ca peut tout casser ! Mais heureusement le parcours était globalement bien et c’était pas trop grave. Sur la gauche du plan d’eau là où il y avait du vent plus fort c’était là où la surface était la moins propre, donc il fallait choisir entre plus de vent mais une glace moins rapide ou l’inverse…

Peu de vent toute la journée et pas facile dans ces conditions de garder la vitesse, il fallait limiter les virages et essayer de garder du vent frais. J’ai pris des super départs à cavaler comme un cabri donc ça c’est super positif, par contre je n’ai pas la vitesse pour jouer devant donc c’est un peu frustrant. Une manche pas terrible du coup pour commencer (39e) puis enfin une belle manche de 25e où j’ai eu l’impression de naviguer à mon niveau, à faire des bons coups tactiques sur ce plan d’eau pas facile. Ca fait plaisir enfin ! Donc oui de belles choses aujourd’hui dans des conditions différentes où j’apprends à chaque fois pleins de trucs, aujourd’hui j’ai beaucoup essayé des réglages de gréement et je pense avoir bien compris et trouvé un réglage tip top. Le bateau était hyper sain et facile. Mon problème de vitesse vient des patins je pense, leur angle de taille de V, leur épaisseur, longueur et rocker, surface en contact avec la glace, leur matériaux… Il y a pleins de variantes et je n’ai malheureusement pas beaucoup de choix, entre 3 paires seulement donc on est loin des 35 paires des meilleurs, mais c’est le jeu ! De toute façon avant de dire que c’est le matos le coupable il faut bien naviguer et ne pas faire d’erreurs, et donc il y a du boulot ! Même si c’est plus facile quand on a la vitesse !
Top speed du jour : 38,8 noeuds quand même en début de journée avant la bascule de 90 degrés à gauche qui nous a porté la molle.

Demain dernier jour du mondial (et après, européen !)
Bonne soirée à tous et merci à Gilles Morelle pour ces belles photos ! Ca me rappelle des bons souvenirs aux US sur le Class C, c’est lui qui nous avait coaché et photographié nos entrainements !

Mondial DN – Jour 1 🇸🇪

Mondial DN – Jour 1 🇸🇪

Après une journée d’attente sans naviguer hier à cause de vent trop fort (28nds en rafale) et de pluie (beurk) aujourd’hui ce fût la journée d’ouverture du mondial. 

Après une belle cérémonie d’ouverture sur la glace pendant laquelle mon F1 a porté bien fièrement les couleurs de notre pays, on est allés sur zone se dégourdir les patins. J’allais vite par rapport à mon groupe d’Estonien avec qui je m’entraîne dans un vent autour de 10 noeuds stable où on atteignait les 40 noeuds au portant. Pour la première manche du rond argent – qui fait aussi office de qualification pour le rond or – je suis parti en bonne position puisque je suis sorti numéro 4 au tirage au sort soit second bateau à partir sur la gauche, au centre. J’ai fais une belle manche avec de jolis coups tactiques à suivre le vent pour remonter jusqu’à la 6e position à l’arrivée, ce qui me qualifie aisément pour le rond or !

Après ça, commencent les choses sérieuses ! Départ suivant, le vent a forci d’un seul coup juste avant le départ, du coup je suis avec la mauvaise voile (celle de petit temps… beaucoup trop puissante) des patins trop courts qui n’accrochent pas sur la glace et un bateau beaucoup trop fougueux. Je prends un départ passable car je ne pousse pas assez longtemps et me fais couvrir tout de suite. Pas à l’aise je navigue mal et fais un hors cadre sur le près… Mais pour revenir on ne peut pas border car y’a trop de puissance et c’est vraiment chaud à bord. Bien sûr nous sommes tous dans la même situation, et certains feront des tête-à-queues un peu violents ! J’arrive à rester sur mes patins, mais dans ces conditions de vent que je découvre sur une glace rapide, je ne suis pas à l’aise, surtout que comme n’ayant pas eu de glace en Estonie de l’hiver je n’ai pas pu naviguer plus que les 30 minutes d’avant-hier…

Demain, on remet ça ! Focus météo, départs et pilotage si vent fort. Dans le vent medium je m’en sors bien, c’est fun en tout cas!

© Gilles Morelle
Ice-Boat : Championnats internationaux en Suède 🇸🇪

Ice-Boat : Championnats internationaux en Suède 🇸🇪


Salut à tous ! Un petit coucou de la Suède ou je viens juste d’arriver avec l’équipe Estonienne pour les championnats internationaux de DN, mon p’tit bateau sur glace. On a pris le ferry depuis Tallinn et nous voici sur un joli lac au milieu du pays. On a pu aller faire un petit test rapide avant que le soleil disparaisse pour faire une reconnaissance du lac et a part quelques cracs pas trop grave c’est tip top. Un peu de neige quand même et pas beaucoup de vent mais de quoi tout de même approcher les 39noeuds dans une dizaine de noeuds de vent. 

Ça fait trop plaisir de retrouver “Troll” mon iceboat réparé après le gros crash qui avait mis un terme à mon dernier voyage dans le froid l’an dernier. Vaiko a encore fait un travail de maître et ça fait chaud au coeur de le voir comme neuf ! Demain on s’entraîne et le soir ce sera soirée d’ouverture et lundi premier jour de championnat ! Hâte d’aller me dégourdir les patins un peu plus en situation de course !

Bonne année 2020 !

Bonne année 2020 !


Coucou 2020 !!


Tout plein de fun, de vitesse, de voyages et de partages à tous pour cette nouvelle année qui commence juste ! C’est le moment de changer de cap et de poursuivre vos rêves les plus fous !!

J’espère que mes futurs projets qui vont voir le jour cette année vous plairont !

Moth Worlds – Jour 5

Moth Worlds – Jour 5

 Résultats finaux : 17è / 122 – 2è Européen.

Dernier jour du mondial avec des conditions faibles (8-11 nds) qui me vont particulièrement bien, mon bateau étant rapide dans ces conditions avec mon grand foil. Je suis incroyablement content d’avoir fait le premier tour de la première manche en tête de la flotte avec 18 secondes d’avance sur le deuxième à la marque sous le vent – donc au bout d’un tour complet – trop bien! 

Sur le second bord de près malheureusement, je suis tombé dans une zone avec un peu moins de vent que les autres, j’ai voulu protéger un peu trop et du coup je passe la marque au vent en 3e position mais je finis tout de même 4e de la première manche. Un peu déçu de pas avoir réussi à rester en tête, mais vraiment content de prouver que j’ai la vitesse pour gagner des manches dans des conditions légères, et ça fait un bien fou au moral! 

Deuxième manche, j’ai bien tiré dans les sangles ces derniers jours et sur ce cinquième jour de course la fatigue commence à se faire vraiment sentir. Sur le départ, mon écoute s’est bloquée et je suis tombé des foils à 30sec du départ, donc premier bord de près pas facile, il me manquait sans doute un peu de lucidité à cause de la fatigue et j’ai loupé mes deux premiers virements de bord, je passe environ à la 30e position à la première marque au vent. Puis je me suis re-concentré, j’allais vraiment très très vite dans ces conditions, et j’ai remonté toute la flotte pour finir en 6e position un tour et demi plus tard. 
Je suis vraiment content parce que sur ces deux manches j’étais vraiment dans un bon état d’esprit malgré la fatigue qui se faisait bien ressentir sur chacune des manoeuvres, mais c’était le cas pour tout le monde. 

Je finis ce championnat du monde d’Australie sur une superbe note, je gagne une place au classement général seulement pour finir 17e/122, je suis globalement super content de ce championnat même si dans ma tête j’aurais aimé faire mieux que ça. Avec du recul et sur un championnat de brise et avec un bateau pas forcément hyper adapté à la brise, et bien je suis quand même assez content. Je suis un des plus léger devant, et les 10 premiers sont allés aux JO et d’autres se préparent à la coupe de l’America, ou la Volvo Ocean Race, donc d’être juste derrière eux c’est quand même vachement bien. 

Encore une marge de progression dans la brise, techniquement et sportivement, mais il y a quand même des belles choses au niveau tactique dans la molle. Ça me donne des pistes de progression pour la suite et ça c’est vraiment cool ! 

Top speed du jour : 23,5 nds avec 8 à 11 nds de vent
Distance : 42 km 

PS: Un très grand bravo à Tom Slingsby qui gagne le championnat un jour avant la fin en ayant raflé la première place sur quasiment toutes les manches, bravo aussi à Kyle Langford pour sa deuxième place, et a Tom Burton pour sa 3 ème place.

Un immense bravo à David Campbell Jones, le comité de course, qui a été exceptionnel comme d’habitude, c’était un immense plaisir de l’avoir pour nous cette semaine. 

📸 Martina Orsini